RDC: il n’y a pas d’épidémie de fièvre jaune, selon le ministre de la Santé. Radio okapi

RDC: il n’y a pas d’épidémie de fièvre jaune, selon le ministre de la Santé. Radio okapi

Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi le 22/04/2013 à Kinshasa, lors du lancement de la semaine Africaine de la vaccination. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi le 22/04/2013 à Kinshasa, lors du lancement de la semaine Africaine de la vaccination. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi, a déclaré lundi 21 mars qu’il n’y a pas d’épidémie de fièvre jaune en RDC. Des cas suspects de fièvre jaune ont été enregistrés depuis le début de ce mois dans la province du Kongo-Central. Selon le ministre, les cas avérés de fièvre jaune sont « des cas d’importation ». Les malades seraient venus d’Angola où la maladie sévit depuis le mois de décembre dernier. «Nous avons eu une vingtaine de cas suspects. Environ vingt-huit prélèvements ont été faits sur ces patients. Et au niveau de l’INRB [Institut national de recherche biomédicale, ndlr], sept échantillons se sont avérés positifs. Nous avons envoyés les échantillons à Dakar pour la confirmation», a souligné Félix Kabange. On dénombre un cas à Kimpese, trois à Sonampangu, deux à Matadi et un autre cas dans la périphérie de la ville de Matadi. Félix Kabange Numbi affirme, sans plus de précisions, que des dispositions sont prises à la frontière avec l’Angola pour contenir la maladie. Le ministre recommande, en outre, aux habitants des provinces frontalières de l’Angola ainsi que ceux de la ville de Kinshasa de dormir sous la moustiquaire et d’observer des mesures d’hygiène, notamment l’assainissement du milieu pour éviter la multiplication des moustiques Aedes, qui transmettent la fièvre jaune. Des sources médicales du Kongo-Central ont récemment indiqué à Radio Okapi que six personnes étaient décédées de fièvre jaune au Kongo-Central. La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés. Le terme «jaune» fait référence à la jaunisse présentée par certains patients. Il n’y a pas de traitement spécifique de la fièvre jaune. Le traitement en est symptomatique et vise à réduire les symptômes pour le confort du patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *


*