Beni : la société civile invite la population d’Oicha à faire confiance à l’armée

Beni : la société civile invite la population d’Oicha à faire confiance à l’armée

En territoire de Beni, une panique généralisée suivie de déplacement massif de la population a été observée la soirée de jeudi 25 février, dans la commune rurale d’Oicha. Selon des témoignages, la population prise de peur après avoir vu un groupe de patrouilleurs de l’armée, a directement commencé à vider les quartiers Ndindi et Pakanza, situés vers la partie Ouest de la commune rurale de Oicha, sur la route nationale numéro 4. Face à cette situation qui ne cesse de semer la confusion au sein de la population, la société civile demande à la population de faire confiance à l’armée et d’être toujours vigilante à tout mouvement suspect dans la région. 

« Compte tenu de cette peur que la population a aujourd’hui, nous demandons aux instruments de la sécurité de voir comment ils peuvent faire pour que nous puissions avoir au moins un bonne relation. Parce que nous n’avons qu’une seule armée, ce sont les FARDC. Malgré que l’ennemi soit en train de s’infiltrer, il porte la tenue semblable à celle de nos militaires. Nous leur demandons de faire de tout leur mieux de façon que vraiment cette confiance revienne. Et nous comme acteurs de la société civile, nous allons toujours faire de tout notre mieux pour faire comprendre à la population comment elle est en train de faire des ruses de façon que nous puissions maintenant négliger notre armée et que nous puissions donner place à l’ennemi"  a déclaré Philippe Bonane, membre de la société civile.

Ce membre de la société civile invite la population à rester vigilante

« Nous recommandons même à la population d’être toujours vigilante et de comprendre comment la situation est confuse. Donc, nous ensemble, avec les militaires et les autres, nous devons toujours faire de tout notre mieux de voir comment rester dans une résilience pour que l’ennemi ne puisse pas occuper une grande partie de notre milieu. »

Trésor Elumbu

Webmaster

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *


*