Forum des As : «Droits de l’homme en RDC : le carton jaune de l’union européenne». Radio Okapi

Forum des As : «Droits de l’homme en RDC : le carton jaune de l’union européenne». Radio Okapi

DSC_1104                                                         Revue de presse du mercredi 9 mars Les journaux parus mercredi 9 mars à Kinshasa rapportent notamment la déclaration de l’Union européenne sur les droits de l’homme en RDC, l’alerte lancée mardi par le président de l’UNC Vital Kamehre au gouvernement au sujet des tueries entre Hutu et Nande dans l’Est du pays et du schéma que proposent les Laïcs Catholiques pour sortir de la crise électorale. Forum des As renseigne que dans une déclaration diffusée mardi 8 mars, les représentants locaux de l’Union européenne se disent préoccupés par le rapport faisant état d’actes de harcèlements et intimidations en nombre croissant visant des responsables politiques, des membres de la société civile et des médias. Pour l’Union européenne, le respect des droits de l’Homme et des libertés civiles est crucial afin de permettre des élections transparentes, apaisées et crédibles, rapporte le quotidien, ajoutant que selon les 28 représentants de l’Union Européenne en RDC, l’appel au dialogue politique doit nécessairement aller de pair avec le droit de tous de s’exprimer librement. L’Avenir titre sur la sonnette d’alarme que tire Vital Kamerhe au sujet des tueries qui ont élu domicile le Nord-Kivu entre les Nande et les Hutu. A en croire le président de l’UNC, les accusations réciproques entre les Nande et les Hutu au sujet des tueries qui ont élu domicile dans le Grand Nord sont de nature à allumer un autre feu, si les mesures ne sont pas prises par le Gouvernement central, rapporte le quotidien. Vital Kamerhe prévient que le pays frôle la « somalisation » si tous les groupes rebelles entrent en jeu dans les conflits qui opposent les hutus et les Nande, ajoute le journal. Le président de l’UNC a été d’ailleurs reçu mardi par le premier ministre Matata Ponyo pour évoquer cette question, renseigne le tabloïd. La Prospérité de son côté consacre ses colonnes au schéma que proposent les Laïcs Catholiques aux leaders politico-religieux ainsi qu’au chef de l’Etat en vue des élections apaisées. Ce schéma, précise le quotidien, passe notamment par la prise de conscience, par ces leaders, de la vocation spécifique de la RDC, une Nation qui est le cœur de l’Afrique et donc appelée à  assumer un leadership spécial pour ce continent. Une fois que cette prise de conscience devient effective, les laïcs catholiques recommandent aux décideurs congolais la  repentance et le renoncement effectif à toutes les formes d’idolâtrie, en particulier,  à l’idolâtrie de l’argent et du pouvoir, à l’effusion du sang innocent et aux abus de pouvoir. C’est après cette étape qu’interviendra la signature d’un acte de pardon et de réconciliation par lequel la Nation prendra,  entre autres,  l’engagement irrévocable et inviolable de « renoncer à la vengeance et aux poursuites de tous genres à l’endroit du Chef de l’Etat et de toux ceux qui lui sont chers. Tout cela doit se faire au plus tard,  le 1er novembre 2016, recommandent les laïcs catholiques car insistent-ils, il s’agit d’une recommandation de Dieu, rapporte le quotidien. Le Phare renseigne que le président du parti d’opposition ADD Congo, Jacques Chalupa, qui connait de graves problèmes de santé, n’est pas autorisé à se rendre à l’étranger pour se faire soigner. Le quotidien qui dit tenir cette information du Prince Epenge, le président intérimaire de ce parti, indique que le passeport de Jacques Chalupa lui a été retiré depuis son interpellation par la justice et que la question de sa nationalité n’est toujours pas réglée par les autorités congolaises. «Chalupa a entrepris en vain des démarches à plusieurs reprises depuis 2013 pour obtenir la restitution de son passeport», s’est plaint le président intérimaire de ADD Congo, rapporte le quotidien. A l’en croire, un rapport médical du 18 janvier 2016 établi à Bruxelles par trois médecins belges attestent que Chalupa souffre d’une tumeur cancéreuse à la gorge, qui exige une évacuation urgente en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *


*