Droit d’accès à l’information : déjà 30 plaintes reçues depuis mars dernier

Droit d’accès à l’information : déjà 30 plaintes reçues depuis mars dernier

Selon le président de la Commission du droit d'accès à l'information, les choses se mettent en place progressivement et il faut accélérer la cadence. Les organismes publics ont jusqu'au 12 mars 2020 pour se conformer à toutes les dispositions de la loi.  Les citoyens parviennent-ils à obtenir l'information auprès de l'administration depuis l'entrée en vigueur de la loi sur le droit d'accès à l'information ? Joint par Médias24, Omar Seghrouchni, président de la CDAI, a déclaré que la commission ne dispose pas encore de chiffres sur le nombre de demandes d'information effectuées par les citoyens ou encore celui des demandes satisfaites ou refusées. Pas d'informations officielles donc sur le degré de respect de la loi. Tout ce que la commission a pu nous communiquer, c'est qu'elle a reçu 30 plaintes depuis mars dernier pour cause d'absence de réponse de l'administration ou de réponse insatisfaisante. Dans la pratique, l'accès à l'information demeure difficile, même pour les professionnels, notamment les journalistes. Des acteurs de la société civile œuvrant dans le domaine de l'accès à l'information confirment ce constat. Pour Omar Seghrouchni, les choses se mettent en place progressivement, bien que plusieurs défis doivent être relevés pour une bonne application de la loi 31-13. "Il faut aujourd'hui accélérer la cadence", martèle-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *


*