30 août : Journée Internationale des personnes disparues

30 août : Journée Internationale des personnes disparues

419908_412845802095910_1985251916_n« Les victimes de disparition forcée tels que les neufs jeunes qui réclamaient leur participation au dialogue et le président de l’union des républicains, dont on ignore où elles se trouvent et quel est leur sort. Cette journée du 30 août ne devraient pas être rappelées à notre souvenir seulement une fois par an mais plutôt chaque jour devrait être une Journée des personnes disparues »

Mettre fin à des cachots clandestins

Article 18 de la constitution de la RDC:  » Toute personne arrêtée doit être immédiatement informe des motifs de son arrestation et de toute accusation portée contre elle et ce; dans la langue qu’elle comprend, elle doit être immédiatement informée des ses droits » Le droit d’accès à l’information dans le cadre d’une procédure pénale ou civile comprend trois éléments :

  1. Le droit d’être informer des motifs de l’arrestation ainsi que la nature et des causes des charges et accusations
  2. Le droit d’être informé des droits de la défense
  3. Le droit d’avoir accès aux pièces du dossiers sur lesquelles les accusations

 

Cependant, Il est impératif de faire face à cette tragédie et d’aider les familles de disparus à faire la lumière sur ce qu’il est advenu de leurs proches. Ne pas savoir si un être cher est mort ou vivant provoque une angoisse indicible, de la colère et un profond sentiment d’injustice, et empêche les proches de faire le deuil et de tourner la page

Collectif 24

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *


*